La Musique au Collège

Les cours de musique au collège, pour moi, c’était il y a bien longtemps. Tellement qu’à part le nom de mon enseignante et le souvenir de son physique plutôt disgracieux, je ne me souviens de rien. Loin de moi l’idée d’attaquer les professeurs, je me doute bien qu’avoir 30 adolescents pré-pubères qui font les andouilles devant soi et qui en ont pas grand choses à faire du cours de musique, ça ne doit pas être évidant.

N’empêche que dans mon souvenir, la difficulté de l’enseignement mise à part, l’enseignante n’était pas brillante.

salle de musi

Et puis il y avait la flûte, celle qui a fait longuement débat et qui est aujourd’hui la grande absente de la rentrée 2014. Bon, ok, ce n’était pas folichon la flûte, mais alors maintenant on fait quoi ?

On chante ? Avec des garçons de 12 à 15 ans aux voix instables ? On apprend le rythme ? Avec des percussions pour 30 élèves qui se défoulent en plein milieu du collège ?

On fait un cours en mode « La boîte la musique », mais sans l’orchestre et sans les invités ?

Aujourd’hui ces professeurs qui vont devoir faire preuve de beaucoup de créativité !

Et pourtant, même si les parents encouragent peu leur progéniture au suivi de cette activité… elle est à mon sens NECESSAIRE. Pourquoi ? La créativité pardi ! L’ouverture d’esprit ! La stimulation de l’intellect’ ! Toussa quoi ! On devient quoi si on apprend plus à nos jeunes à voir autre chose que tout ce que des ordinateurs font déjà dans les entreprises ? On leur donne quoi comme éléments différenciant ? LA CULTURE !!!! Et Ouai !

Et c’est que le début… en terme d’adaptation sociale, c’est l’occasion de pratiquer une activité en groupe, de faire preuve de rigueur… de faire partie d’un tout. Ca développe l’écoute, l’assurance, la stabilisation de la voix (dans le cas du chant)… dans la mesure où, la matière n’est pas considérée comme une punition bien entendu.

C’est aussi pourquoi pas… l’occasion de mettre la musique dans un contexte historique et d’en profiter pour voir l’histoire sous un autre angle.

Et puis une banalité aussi : la musique adoucit un peu les mœurs non ?

Bref, que des bonnes raisons pour ne pas dévaloriser cette matière !

En cette pré-rentrée, je ne peux que naïvement encourager les parents à ne pas mettre les arts de côté (leur enseignement dans les écoles publiques est une chance) ainsi que les professeurs à garder la foi en l’enseignement de cette matière pas comme les autres et à faire preuve de bienveillance !

C’est peut-être un peu léger comme article de rentrée, mais vous pouvez me dire ce que vous en pensez ? Il vous reste quoi de la musique à l’école ?